Accueil Info Phycocyanine : 3 méthodes d’extraction ici

Phycocyanine : 3 méthodes d’extraction ici

791
0
Phycocyanine: 3 méthodes d’extraction ici

La composition de la spiruline se distingue par la présence de phycocyanine. La majorité des principes actifs présents dans les microalgues sont contenus dans cette molécule. La phyco est présente dans la spiruline à des concentrations allant de 15 à 22 % et est beaucoup moins assimilable dans son intégralité (au sein de la spiruline) qu’une fois extraite. Il existe aujourd’hui de nombreuses marques commercialisant ces extraits de qualité variable. Si la microalgue utilisée détermine la qualité de votre phycocyanine, la méthode d’extraction est également importante.

Congeler et décongeler

Diverses méthodes peuvent être utilisées pour extraire la phycocyanine de la spiruline. La première est le cycle de congélation et de décongélation. Cette méthode consiste à congeler l’algue puis à la décongeler. L’objectif est de forcer sa décomposition partielle afin de pouvoir extraire la phycocyanine qui la compose.

Cette technique n’est utilisée qu’à un moment précis. La durée du traitement varie en fonction de la puissance et de la quantité de spiruline utilisée.

Procéder à une méthode chimique (par solvant)

L’ajout d’un solvant (ESA) ou d’autres composés chimiques, tels que l’acide chlorhydrique, formique, phosphatique ou acétique, au processus d’extraction peut accélérer l’ensemble de l’opération.

L’extraction par solvant est l’une des plus anciennes méthodes traditionnelles. Elle permet aux fabricants d’obtenir un rendement élevé de phycocyanine concentrée en peu de temps, ce qui permet d’économiser de l’argent et du temps.

Le principal inconvénient de cette méthode est que les solvants sont toxiques. Parmi les inconvénients, on peut citer l’utilisation importante de solvant et d’eau, les nombreuses étapes de séparation et de purification gourmandes en énergie, et la production massive de déchets dont le retraitement est coûteux. Enfin, certains solvants nécessitent des températures et des pressions élevées, ce qui réduit les avantages naturels de la phycocyanine.

L’extrait est dénaturé par les solvants et autres produits chimiques, ce qui entraîne des résidus toxiques. L’éther de pétrole, l’hexane et l’éthanol sont tous des solvants toxiques. Indépendamment de son efficacité, l’éthanol est toxique et pose des problèmes religieux. De plus, il réduit l’activité antioxydante de la phycocyanine. Malgré le fait que la macération glycérique soit efficace et antibactérienne, des traces peuvent subsister dans le produit fini.

Pour obtenir la poudre de phycocyanine destinée aux colorants alimentaires, seule l’extraction par solvant chimique est utilisée. Comme elle réduit considérablement la qualité et les propriétés de la molécule, cette méthode n’est pas recommandée pour l’élaboration de compléments alimentaires.

Comme vous pouvez le constater, bien qu’elles soient plus efficaces et plus rapides, ces méthodes sont encore controversées.

Homogénéiser les cellules

L’homogénéisation des cellules est un autre moyen efficace d’extraire la phycocyanine de la spiruline. La masse d’algues doit être congelée avant le traitement. Elle doit ensuite être homogénéisée avec de la terre de diatomée. Par conséquent, vous aurez besoin d’un mortier et d’un pilon. Il est également nécessaire de maintenir des proportions logiques entre les différentes masses.

À la fin du processus, vous aurez un mélange complètement homogène. Ainsi, la substance souhaitée pourra être extraite et vous pourrez profiter de votre phycocyanine en choisissant la méthode de posologie la plus adaptée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici