Accueil Info Des exigences croissantes en matière de gestion des produits chimiques

Des exigences croissantes en matière de gestion des produits chimiques

504
0
gestion-des-produits-chimiques-en-croissance

Le nombre de produits chimiques traités augmente chaque année. La gestion de ces substances est strictement réglementée. Avec la bonne combinaison de personnes, de technologies et de processus, les entreprises peuvent gérer les règles de manière efficace.

Plus de 70 000 produits chimiques sont aujourd’hui présents dans notre vie quotidienne et 1 000 autres sont ajoutés chaque année. Au niveau mondial, les quantités de produits chimiques utilisés dans la production sont en augmentation. Par exemple, selon l’Unesco, jusqu’à six kilogrammes de produits chimiques sont utilisés pour produire un seul T-shirt. L’utilisation efficace, appropriée et responsable des produits chimiques est une tâche difficile. Coûts, processus, exigences réglementaires, questions de sécurité – tous ces aspects individuels importants sont des composantes de la gestion durable des produits chimiques. Les exigences réglementaires en matière de gestion des produits chimiques sont élevées. Dans le monde entier, c’est l’objectif dit « 2020 » qui s’applique, lequel stipule essentiellement que les effets nocifs sur la santé humaine et l’environnement doivent être réduits au minimum lors de la manipulation des produits chimiques dans toutes les phases de leur cycle de vie d’ici 2020. Cet objectif est soutenu par de nombreuses réglementations mondiales et régionales.

Système uniforme

Le GHS est un système uniforme au niveau mondial pour la classification des produits chimiques et leur étiquetage sur les emballages et dans les fiches de données de sécurité. « C’est comme la construction d’une maison : des vérifications régulières des fondations – lire : les inventaires des stocks de produits chimiques – permettent d’éviter que les petites irrégularités ne deviennent de gros problèmes dès le départ », explique Williams, ajoutant : « Consigner les produits chimiques présents sur le site, documenter leurs emplacements de stockage exacts et s’assurer que toutes les fiches de données de sécurité (FDS) sont à jour et disponibles aide l’entreprise à établir une base solide pour élaborer des procédures d’autorisation et de contrôle, garantir la conformité aux FDS et automatiser les rapports réglementaires en faveur d’un reporting aussi efficace que précis. » Parmi les principaux conseils de Kimberley Williams concernant la création d’un inventaire, citons : l’étiquetage de tous les matériaux ; la création de zones désignées pour les produits chimiques ; le regroupement physique ou logique des matériaux (à l’aide d’un logiciel) ; et l’établissement d’un calendrier afin que l’inventaire devienne une routine annuelle. « Avec la bonne combinaison de personnes, de processus et de technologies, les entreprises peuvent faire un pas décisif en avant dans leurs efforts de gestion des produits chimiques et garantir la conformité. »

Une image précise des risques

Pour obtenir une image précise des risques ou dangers potentiels, les gestionnaires de site peuvent utiliser le logiciel pour créer des profils de propriété pour chaque site individuel, en enregistrant quels produits chimiques sont stockés à quel endroit, combien de temps ils y sont et si une limite s’applique au stockage en fonction du type de danger. Des cartes et des graphiques peuvent également être créés pour faciliter l’analyse des chiffres clés des inventaires chimiques. Philips, une entreprise technologique néerlandaise qui fabrique une large gamme d’équipements électroniques et de solutions d’éclairage, utilise depuis plusieurs années un puissant logiciel de gestion des produits chimiques. L’élimination et la réduction de l’utilisation de substances dangereuses dans ses propres produits et processus de production est depuis longtemps l’une des priorités de l’entreprise. Philips tient à jour une liste de substances à usage restreint (RSL) pour ses produits. Cette liste contient des substances dont l’utilisation est interdite par la loi ou par Philips, qui doivent être surveillées en raison de réglementations légales ou dont Philips exige elle-même la surveillance. Cette RSL est mise à jour régulièrement et tous les fournisseurs de l’entreprise sont tenus de respecter les exigences qu’elle contient. Il énumère également un certain nombre de substances, telles que le chlorure de polyvinyle, les phtalates et le béryllium, que Philips a l’intention d’éliminer progressivement pour des raisons de précaution, bien que cela ne soit pas exigé par la loi.

Chimie verte

À l’avenir, le monde pourrait s’appuyer de plus en plus sur une chimie « verte » pour les composants des produits et les techniques de production. En appliquant des méthodes de réussite éprouvées et en considérant l’ensemble du cycle de vie des produits chimiques, de plus en plus d’entreprises tentent de mieux intégrer la gestion de leurs produits chimiques afin d’obtenir des avantages stratégiques et de les exploiter sur le marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici