Accueil Info Les seniors et la mobilité : un facteur de lien social

Les seniors et la mobilité : un facteur de lien social

96
0
senior-mobilité

Selon les données de l’INSEE au 1er janvier 2016, les personnes âgées d’au moins 65 ans représentent environ 19% de la population française. De plus, on estime à 23.6 millions le nombre de français âgés de plus de 60 ans d’ici 2060, soit une personne sur trois. Garantir les meilleures conditions de mobilité en France afin d’accompagner cette transition démographique est donc un enjeu économique et social majeur. Par ailleurs, 5 millions de personnes âgées connaitraient des difficultés à sortir de chez elles et à se déplacer dans leur vie quotidienne. Quelles sont ces difficultés et quelles sont les solutions proposées pour venir en aide à nos ainés ?

D’après l’enquête nationale transports et déplacements (ENTD) de 2008, les seniors d’au moins 85 ans consacrent moins de 30 minutes aux déplacements quotidiens contre 90 minutes pour les adultes de 40 ans. Quels transports utilisent-ils et quels sont les motifs de ces déplacements ?

L’utilisation des différents moyens de transport des seniors en France

La voiture est devenue le premier moyen de transport chez les séniors, avec 78% des plus de 65 ans titulaires du permis de conduire en 2008. Bien que les séniors d’aujourd’hui sont généralement plus aisés et ont les moyens financiers pour privilégier leur véhicule personnel, les plus de 60 ans ont de plus en plus tendance à être passagers plutôt que conducteurs.

En 2008, la marche représentait 39.7% des moyens pour se déplacer chez les personnes de plus de 75 ans. Cela s’explique par la sensibilisation des avantages de la pratique régulière de la marche à pied afin de favoriser le bien-vieillir. Cependant, 25% des personnes âgées d’au moins 60 ans déclarent ressentir de plus en plus de gênes pour se déplacer en marchant.

Les seniors utilisent relativement peu les transports en commun.

Ceux-ci représentent 5.1% des moyens de déplacement chez les personnes d’au moins 65 ans. Dans ce pourcentage, le bus est le transport en commun le plus utilisé, avec une estimation de 70%. De plus, la majorité des réseaux urbains proposent des tarifs spéciaux pour les séniors. Néanmoins, avant de penser à prendre le bus, il faut apprendre à l’utiliser, en se munissant tout d’abord d’un titre de transport, en sachant où se situent les arrêts les plus proches ou en ne laissant pas passer son arrêt une fois dans le bus par exemple. Et tout cela n’est pas toujours chose facile pour nos aînés !

Par ailleurs, bien qu’il soit recommandé afin de garder la forme, le vélo est le moyen de transport principal le moins utilisé par les séniors avec un pourcentage de 3.2% chez les 65-74 ans.

D’après l’enquête Laboratoire de la Mobilité inclusive de 2014, lorsque leurs capacités pour se déplacer faibliront, les seniors privilégieront les transports en commun, la réduction de leurs déplacements, les services à distance tels que la livraison à domicile ou la télémédecine, le recours aux proches (amis, famille) ou à un tiers comme un bénévole ou un professionnel d’aide à la personne afin de se sentir accompagnés.

Se déplacer est essentiel afin de maintenir un certaine dynamisme et des activités sociabilisantes. La question des transports pour les seniors est donc importante pour répondre pleinement à la problématique actuelle du « Bien vieillir » de nos aînés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici