Accueil Santé L’EMDR, une approche révolutionnaire pour traiter les traumatismes 

L’EMDR, une approche révolutionnaire pour traiter les traumatismes 

115
0

En matière de thérapie, l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une approche révolutionnaire pour le traitement des traumatismes. Développée par la psychologue américaine Francine Shapiro dans les années 1980, cette technique s’appuie sur la stimulation bilatérale alternée du cerveau à travers des mouvements oculaires, auditifs ou kinesthésiques pour permettre au patient de retraiter et dépasser ses souvenirs douloureux.

Les fondements de l’EMDR

À la base de l’EMDR, une thérapie révolutionnaire contre les traumatismes, repose sur l’idée que les traumatismes peuvent perturber le système naturel de traitement de l’information du cerveau. Un état qui provoque des symptômes post-traumatiques tels que des flashbacks, des cauchemars et une hyper vigilance.

En stimulant les deux hémisphères du cerveau de manière alternée, l’EMDR facilite l’intégration adaptative des souvenirs traumatiques, ce qui permet de soulager les symptômes et favoriser la guérison en matière de thérapie.

Le processus thérapeutique en EMDR

Le traitement EMDR se déroule généralement en plusieurs étapes :

  • Évaluation initiale : le thérapeute évalue l’état du patient, identifie les cibles traumatiques à traiter et propose un plan de traitement incluant des objectifs concrets.
  • Préparation : le patient est familiarisé avec la méthode, et des techniques d’auto-apaisement sont enseignées pour aider à gérer les émotions lors du traitement.
  • Désensibilisation : en utilisant les mouvements oculaires ou d’autres stimuli bilatéraux alternés, le thérapeute aide le patient à retraiter progressivement les souvenirs traumatiques ciblés, tout en maintenant une distance émotionnelle sécurisante.
  • Installation : le patient intègre dans sa mémoire de nouvelles croyances positives liées au souvenir traité pour remplacer les croyances négatives initiales (par exemple « je suis fort » au lieu de « je suis sans défense »).
  • Évaluation finale : le thérapeute vérifie que les objectifs ont été atteints, que les symptômes se sont améliorés et que le patient se sent mieux face aux situations déclenchantes.

Les champs d’application de l’EMDR

Bien que l’EMDR ait été initialement développée pour traiter les traumatismes majeurs tels que les agressions sexuelles, les catastrophes naturelles et les expériences de guerre, son champ d’application s’est rapidement étendu à d’autres troubles associés à des souvenirs pénibles. Parmi ceux-ci figurent :

  • Les troubles anxieux, tels que les phobies, les attaques de panique et les compulsions;
  • Les troubles alimentaires, tels que l’anorexie et la boulimie;
  • Les troubles de l’humeur, tels que la dépression et le trouble bipolaire;
  • Les troubles psychosomatiques, tels que les céphalées et les douleurs chroniques;
  • Les addictions, telles que l’alcoolisme, la toxicomanie et les jeux de hasard.

L’EMDR peut également être utilisée en complément d’autres thérapies pour améliorer l’efficacité globale du traitement, notamment dans les cas où des souvenirs traumatiques spécifiques sont identifiés comme étant à l’origine des symptômes.

Quelques précautions d’utilisation

Il est important de noter que l’EMDR est une méthode puissante qui doit être administrée par un professionnel formé et certifié. Une mauvaise utilisation peut aggraver les symptômes du patient ou créer de nouveaux problèmes. Pour cette raison, il est essentiel de choisir un thérapeute compétent et expérimenté, et de suivre scrupuleusement les recommandations données lors du traitement.

Certaines personnes peuvent ne pas être de bons candidats pour l’EMDR, par exemple celles qui présentent :

  • Des risques élevés de violence envers soi-même ou autrui;
  • Des déficiences cognitives sévères qui entravent leur capacité à comprendre et participer au processus;
  • Des troubles médicaux ou neurologiques qui pourraient être exacerbés par la stimulation bilatérale alternée;

De plus, l’EMDR doit être utilisée avec prudence chez les personnes souffrant de certaines conditions, telles que :

  • Les problèmes cardiaques, car la thérapie peut générer un stress émotionnel intense;
  • Les troubles de la dissociation, car la thérapie peut entraîner une perte temporaire du contact avec la réalité.

L’EMDR pour les enfants

L’EMDR a également prouvé son efficacité pour aider les enfants à surmonter des expériences traumatisantes. Les mouvements oculaires et autres stimuli bilatéraux peuvent être adaptés aux capacités et préférences des enfants, notamment en utilisant des jeux ludiques ou des supports visuels attrayants.

Les études montrent de bons résultats dans le traitement de diverses problématiques infantiles, telles que les angoisses de séparation, les phobies scolaires, les réactions de stress post-traumatique suite à des accidents ou des abus sexuels.

En résumé, l’EMDR constitue une approche thérapeutique prometteuse pour venir à bout des traumatismes et des troubles d’origine émotionnelle. Sa méthode innovante permettant de retraiter les souvenirs négatifs a changé la vie de nombreux patients à travers le monde. Cependant, il est primordial de s’assurer que cette méthode soit utilisée par un professionnel qualifié, afin de garantir son efficacité et la sécurité du patient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici