Accueil Santé L’histoire du préservatif jusqu’à sa personnalisation

L’histoire du préservatif jusqu’à sa personnalisation

193
0
L'histoire du préservatif jusqu’à sa personnalisation

Les préservatifs existent depuis des siècles, mais ils n’ont pas toujours ressemblé à ce que nous connaissons aujourd’hui. Cet accessoire a fait un long chemin jusqu’à l’apparence d’un préservatif personnalisé tel que nous le connaissons aujourd’hui. Mais quelle est l’histoire des préservatifs et son évolution au fil du temps. On pense que les civilisations anciennes utilisaient les intestins des animaux comme forme de contraception. C’était leur moyen de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (MST). Cette pratique a probablement été observée pour la première fois en Égypte au XIIe siècle avant JC. On l’a vu se répandre ensuite dans toute l’Europe. Ce n’est que bien plus tard que les gens ont commencé à utiliser des gaines en lin. On les a imbibées de produits chimiques comme l’acide sulfurique pour se protéger des MST. 

L’apparence du préservatif actuel

Aujourd’hui, il existe de nombreux types de préservatifs sur le marché, allant des modèles traditionnels en latex. Il en existe même fabriqués à partir de matériaux en polyuréthane ou en peau d’agneau. D’autant plus que le préservatif peut maintenant être personnalisé. Des établissements publics comme les boîtes de nuit l’ont déjà adopté. Mais certaines personnes ont des préservatifs personnalisés juste pour leur plaisir. Il est en effet facile d’en avoir, puisqu’il suffit d’en commander en ligne. Le latex offre une excellente protection contre la grossesse et les MST s’il est utilisé correctement à chaque rapport sexuel. Mais comment a-ton découvert le condom en latex ?

Comment le préservatif a évolué ?

En 1839, Charles Goodyear invente le caoutchouc vulcanisé qui permet de créer des préservatifs fins en latex plus résistants qu’auparavant. Au début du 20e siècle, ils étaient produits en masse et largement disponibles à l’achat dans les pharmacies à travers l’Amérique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les soldats emportaient des préservatifs avec eux au combat. Le préservatif n’a cessé d’évoluer depuis, avec des tailles adaptées à chaque utilisateur. Les condoms parfumés ont suscité l’attention des consommateurs, il y quelques décennies. Vous pouvez même trouver des préservatifs perlés ou rainurés pour plus de sensation. La dernière tendance n’est autre que le préservatif personnalisé. Mais comment peut-on s’en procurer ?

Quelle façon de personnaliser son préservatif ?

Les préservatifs restent un outil important pour préserver notre santé lorsque nous nous engageons dans des activités intimes avec d’autres. L’accessoire aide les deux parties impliquées à se sentir à l’aise en sachant que les précautions sont prises correctement au préalable. Pour plus de fantaisie, on peut vouloir personnaliser ses préservatifs sans savoir où ni comment en avoir. Il est pourtant simple d’en commander en ligne. Il est logique que vous deviez choisir un motif au préalable avant de procéder à votre personnalisation de préservatif. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour personnaliser son condom, notamment la quadrichromie et la tampographie. 

La quadrichromie

C’est une forme d’impression utilisant quatre couleurs, soit le cyan, le magenta, le jaune et le noir. C’est en superposant ces couleurs que l’on obtient le reste des couleurs qu’il faut. Ce procédé est couramment utilisé pour l’impression d’images de haute qualité, telles que les photographies et les illustrations. L’un des principaux avantages de la quadrichromie est qu’elle peut produire une large gamme de couleurs. Cette propriété la rend idéale pour l’impression d’images éclatantes et détaillées sur les préservatifs. Cependant, la quadrichromie peut être coûteuse, en particulier pour les petits tirages.

La tampographie

Cette technique probablement été découverte au 18 e siècle entre la Suisse et l’Allemagne par des horlogers. Elle consiste à utiliser de l’encre spéciale avec un tampon en silicone pour marquer le support. Ce procédé est couramment utilisé pour imprimer sur des surfaces irrégulières, comme les balles de golf et les stylos. La tampographie permet également d’imprimer sur de petites surfaces. C’est un atout pour imprimer des logos et du texte sur de petits objets. Mais le tampon est limité et ne convient pas aux images de haute qualité ou de grands motifs. En outre, la tampographie peut prendre beaucoup de temps, car chaque article doit être imprimé individuellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici