Accueil Info L’école primaire : comment accompagner son enfant ?

L’école primaire : comment accompagner son enfant ?

183
0
école primaire

Pour que l’entrée au collège se fasse sans encombre, il est impératif pour un enfant en primaire d’acquérir les savoirs fondamentaux requis. Ceux-ci lui permettront généralement de consolider toutes ses connaissances dans n’importe quelle matière.

Mais de quoi est-il vraiment question ? Ce guide vous renseigne en détail sur ce qu’il faut savoir en matière de soutien scolaire en primaire.

Quels sont les savoirs fondamentaux à consolider en primaire ?

Pour connaître les notions fondamentales à indispensablement acquérir en primaire, il est important de faire un rappel sur les classes et les matières concernées.

Les classes

L’école primaire distingue :

  • Le CP 

C’est la classe préparatoire. L’enfant rentre officiellement à l’école. Le suivi et le soutien moral des parents et de l’enseignant sont les éléments principaux qui garantissent sa réussite.

  • Le CE

C’est la classe élémentaire où les matières deviennent plus difficiles. Le soutien des parents et des acteurs pédagogiques est toujours de mise.

  • Le CM

Le cours moyen est la dernière étape à franchir. Pour rejoindre le collège, il faut que les notes de l’enfant soient vraiment bonnes.

Les matières

Les savoirs fondamentaux désignent entre autres les disciplines sur lesquels il faut insister lorsque votre enfant est encore en classe primaire.

Les plus importantes étant :

  • Les mathématiques

Lorsque les élèves assimilent bien les mathématiques en primaire, voire en cycle préparatoire, ils acquièrent plus facilement la compréhension des concepts mathématiques, plus particulièrement le calcul. 

  • Le français

La maîtrise du français rend plus facile l’assimilation de l’écriture, la lecture et même l’initiation à d’autres langues.

  • L’initiation aux langues vivantes

Espagnol, allemand, anglais… L’initiation aux langues vivantes favorise l’apprentissage linguistique de l’enfant tout au long de sa scolarité.

Comment faire pour que votre enfant réussisse l’école primaire ?

Il existe deux solutions évidentes :

  • Bien suivre son enfant
  • Opter pour un soutien scolaire sur mesure

Bien suivre son enfant 

D’une manière générale, la réussite scolaire dépend de trois personnes :

  • L’enfant lui-même
  • Ses parents
  • Son enseignant

Ce que l’on attend de votre côté :

  • Établir une bonne communication avec l’enseignant pour connaître les difficultés et la performance de votre écolier.
  • Apprendre à celui-ci à bien s’organiser
  • Le superviser de temps à autre
  • Lui procurer un environnement de travail serein
  • Ne pas le bousculer lorsqu’il rencontre des difficultés

Si vous pensez ne pas être disponible pour accompagner votre enfant dans les meilleures conditions, vous pouvez toujours choisir la seconde solution proposée.

Opter pour un soutien scolaire sur mesure

Le soutien scolaire en primaire peut être donné par un enseignant indépendant ou un enseignant rattaché à un organisme spécialisé

Il présente de nombreux avantages pour les élèves mais aussi pour les parents. 

Retenez par exemple qu’un intervenant qualifié est à même de mettre en place :

  • Une méthode de travail personnalisée 

Vous devez vous orienter vers un professeur qui pourra mettre en place la bonne méthode de travail, à adapter en fonction des difficultés de votre enfant.

Privilégiez alors un intervenant qui sait établir le dialogue avec ce dernier surtout les premiers contacts. Cette initiative est de rigueur, et ce, même si vous optez pour des prestations en ligne.

Il se peut que certains élèves ressentent le besoin d’être soutenus lors de la réalisation de leurs devoirs à la maison. D’autres peuvent avoir du mal à apprendre convenablement leurs leçons. 

Seules des solutions sur mesure peuvent leur permettre de prendre confiance en eux.

  • Une meilleure coopération chez l’enfant

Lorsque l’accompagnement est réalisé par une tierce personne, le rapport de force intrafamilial disparait. 

Vous n’avez plus besoin d’être dans le dos de votre petit pour savoir s’il travaille bien ou pas.

La relation pédagogique tant recherchée est bien consolidée car un enfant apaisé coopère plus facilement lors des séances d’apprentissage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici