Accueil Tourisme La stagnation du trafic à l’aéroport de Toulouse

La stagnation du trafic à l’aéroport de Toulouse

53
0

Comme tout autre aéroport dynamique, celui de Toulouse connaît des fluctuations du trafic aérien. Le nombre de passagers embarquant ou descendant de l’avion sur le tarmac toulousain a récemment connu un affaiblissement. Les prochaines lignes sont à ne pas manquer pour ceux qui veulent tout savoir sur Toulouse.

Le nombre de passagers stagne à l’aéroport Toulouse-Blagnac

L’aéroport de Toulouse a enregistré une baisse palpable au mois d’août 2019. La gare aérienne totalise 779 369 passagers. Ce qui est 3,4% inférieur au chiffre enregistré à la même période l’année précédente. Au niveau des vols domestiques, le rapport officiel fait état de 280 385 passagers au mois d’août soit 3,4% en dessous de celui de juillet 2019. Ces deux mois sont pris comme référence puisque c’est pendant cette période estivale que les voyages en avion sont les plus nombreux. Quoi qu’il en soit, l’aéroport de Toulouse affiche un résultat négatif alors que celui de Paris Charles De Gaule connaît 15% de passagers en plus.

Les raisons de cette stagnation seraient multiples, dont la météo

A titre de comparaison, l’aérogare de Nice est fière de ses 54% de trafic supplémentaire. L’aéroport de Brest a même connu une progression de 14%. C’est le même chiffre que Bastia en Corse. Tout savoir sur Toulouse ne suffit pas pour expliquer les raisons de cette contre-performance estivale. Les analystes expliquent que le cinquième aéroport de France enregistre des résultats négatifs à cause d’un manque de vol. D’excellentes conditions météorologiques seraient aussi en cause. Les toulousains prennent leur voiture pour voyager lorsqu’il fait beau. Le soleil a une forte influence sur le trafic aérien. Les destinations telles que l’Afrique du Nord ont connu une plus grande affluence. Le nombre de passagers s’envolant vers la Tunisie augmente de 12,7%.

Une baisse surtout observée sur le trafic international

La baisse du trafic concerne aussi les vols internationaux. Avec 497 155 passagers internationaux, l’aéroport de Toulouse est encore à -2,4% inférieur au chiffre de l’année précédente. L’Espace Schengen reste la principale cible des départs à l’étranger. 62,8% des voyageurs partent pour les pays membre de l’Union Européenne et les États voisins. Une bonne partie des passagers s’envolent pour Bruxelles. Ceci étant, les 26 728 ne suffisent pas pour dépasser les chiffres de 2018. Les voyages aériens vers capitale du Belgique connaissent une baisse de 2,6%. Pour les pays hors Union Européenne, la stagnation est palpable avec -3,3%. Parmi les destinations phares en dehors de l’Espace Schengen, il y a Londres pour laquelle la baisse est évaluée à -26.9%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici