Accueil Santé La propagation du VIH en Ile de France inquiète

La propagation du VIH en Ile de France inquiète

97
0

De plus en plus dans le monde, la proportion de personnes atteintes du VIH augmente de façon exponentielle et suscite de nombreuses inquiétudes. Dans les Iles de France, le constat est tout aussi inquiétant quant à la montée en flèche du nombre de personnes infectées par ce virus. Selon l’agence régionale de santé, 2650 personnes se rendent compte de leur séropositivité cette année.

Une population locale nettement exposée en Ile-De-France

Les populations à la base représentant les couches les plus défavorisées en Iles de France sont les plus touchées par le virus du VIH. Le constat n’est donc pas aussi flagrant que dans les grandes villes où le système sanitaire est beaucoup plus contrôlé. Les actions envisageables pour enrayer ce mal se doivent donc d’être orientées vers les populations locales.

Ainsi, de façon continue, il faudrait que les organismes sanitaires organisent des séances de dépistage du VIH au profit de la population et ensuite trouver les alternatives de traitement des sujets infectés. Par ailleurs, le virus résistant au niveau local, il faudrait sensibiliser la population aux différents risques ainsi qu’à la manière dont les individus doivent s’y prendre pour enrayer le mal ou tout au moins pour l’éviter.

 

Les caractéristiques des individus séropositifs dans la région des Ile-De-France

 

Au regard de l’analyse de tous les différents cas de VIH observés dans cette région française, on remarque que la proportion d’hommes infectés est plus élevée que celle des femmes. En 2017, 36% des femmes portaient le VIH. Cependant, il faudrait noter que cette proportion est stable depuis 2010. Du point de vue de l’âge, 10% des jeunes de 15 à 24 ans vivent avec le VIH. Par ailleurs, les plus âgés, notamment ceux ayant au-delà de 50 ans sont de 20%. À ce niveau, on constate aisément un mélange des personnes infectées quel que soit leur âge.

 

Il est donc important de noter que ces différentes proportions sont restées plutôt stables depuis 2010. Au nombre des personnes atteintes de ce virus, on peut dire que les naissances à l’étranger représentent 67% des cas de personnes porteuses du VIH en Iles de France. Les 33% restant quant à eux sont nés dans le pays et y vivent. Par ailleurs, le rapport sexuel entre les personnes hétérosexuelles reste le mode de contamination le plus courant.

 

Toutefois, les rapports homosexuels ne sont pas à négliger car représentant une proportion de 37% des découvertes du virus prenant une proportion alarmante dans cette zone de la France.

Les personnes ignorant être atteintes

 

En Iles de France, il existerait près de 10 000 personnes qui ignorent qu’elles vivent avec le VIH. Ainsi, ces derniers en plus de se priver de traitement médical approprié, propagent beaucoup plus facilement la maladie. C’est donc le lieu d’insister sur la présence des centres de dépistage et surtout d’emmener les personnes à connaître leur état sérologique pour leur bien, mais également pour celui de leur entourage.

 

Ces différents modes de lutte contre le virus doivent être pris en compte de manière hardie, car l’épidémie a atteint un pic impressionnant dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici