Accueil Logement Conseils pour estimer un meuble ancien avant de l’acheter

Conseils pour estimer un meuble ancien avant de l’acheter

76
0
meuble ancien

Vous êtes tombé sur un meuble ancien pendant vos recherches sur le marché ? Il faut vous attendre à ce que le produit puisse couter cher. Toutefois, vous aurez plus de précision sur son prix en prenant le temps de faire une estimation avant de l’acheter. Quelques conseils sont alors à prendre en compte pour obtenir le modèle que vous souhaitez dans les meilleures conditions.

Les premiers points à retenir pour reconnaitre un meuble ancien

Un meuble ancien présente généralement une sculpture en relief qui est un signe de sa qualité. Il est tout à fait logique si un modèle travaillé à la main présente des irrégularités. Un modèle avec un motif creux est certainement fabriqué tardivement.

Une réalisation antique se présente aussi avec une patine homogène et foncée. Il ne faut pas non plus négliger les traces d’usure qui sont souvent dues à l’âge du produit. Il faudrait aussi prendre des informations concernant les techniques d’assemblage des temps passés.

Il faut aussi insister sur les traces de restauration

De nombreuses raisons peuvent être évoquées concernant la présence de traces de restauration sur le meuble. Celles-ci sont souvent faites en raison des conditions de conservation du produit ainsi que son usage.

Notez que les réparations minimes peuvent être bénéfiques pour la valeur du mobilier. Celles-ci réduisent en effet le risque de faux sur le produit qui vous intéresse. Par contre, les grandes opérations sont susceptibles de réduire le montant que vous aurez à payer pour l’achat.

Un meuble ancien est-il généralement estampillé ?

L’estampille est considérée comme étant une marque apposée par l’artisan qui a conçu le meuble. Elle est importante pour déterminer l’authentification du produit ainsi que son estimation. Notez que ce type de signature a été obligatoire entre 1637 et 1790. 

Par ailleurs, elle peut se trouver à différents endroits selon le mobilier que vous souhaitez acheter. Elle peut être visible sur le plateau ou le montant du modèle d’une commode. Elle peut se trouver sur la tranche du tiroir au cas où vous l’ignorez.

Conseils pour reconnaitre l’œuvre d’un faussaire

Un simple examen visuel suffit pour reconnaître le travail d’un faussaire. Vous pourrez en effet vous retrouver avec un meuble régional avec des ornements récemment faits. Il y a aussi les trous de vers artificiels qui sont visibles à la surface. Un modèle contrefait affiche en même temps des erreurs stylistiques qui sont des mélanges de périodes.

Un produit contrefait affiche des finitions bâclées qui sont faciles à reconnaître. Il faut insister sur chaque détail pour éviter de prendre une mauvaise décision. Cela implique d’examiner attentivement les lignes, les courbes et les motifs pour détecter toute incohérence ou signe de fabrication trompeuse. En outre, il est essentiel de connaître les caractéristiques distinctives de l’artisanat authentique de la région ou de l’époque en question, car cela permet de repérer plus facilement les imitations. En gardant à l’esprit ces conseils et en accordant une attention particulière aux détails, on peut minimiser les risques d’acheter des objets contrefaits ou de qualité inférieure.

Faites-vous aider par un spécialiste pour l’estimation

Il est facile de tomber sur un meuble ancien non authentique si l’on ne fait pas attention. De ce fait, il est recommandé de faire appel à un professionnel comme cet antiquaire à Montpellier sur ce site : antiquaire-herault.fr pour vous aider dans vos recherches. Ce dernier saura vérifier clairement le modèle que vous souhaitez acheter.

Il déterminera parfaitement son âge ainsi que le style de fabrication. Un spécialiste de son métier ne vous proposera pas de mauvaises réalisations tout en vérifiant chaque détail. Ainsi, il n’y a aucun risque que vous fassiez un faux investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici