Accueil Logement Améliorer le confort acoustique dans un habitat

Améliorer le confort acoustique dans un habitat

66
0
Comment améliorer l'acoustique de son logement ?

Plusieurs critères dictent le confort dans un bâtiment : isolation thermique, phonique, etc. Certes, en faisant appel à un acousticien vous pouvez vivre paisiblement dans un immeuble ou un quartier aussi bruyant soient-ils. Avec une meilleure isolation phonique, vous tiendrez votre habitat loin des nuisances sonores de tout genre. Quels sont les avantages de contacter un expert et comment en dénicher un ?

Pourquoi une isolation phonique est-elle indispensable ?

Avec le rythme de vie actuelle, une bonne isolation acoustique rétablit le calme dans votre maison. Un isolement effectué suivant les normes modifie votre habitat en un havre de paix. En effet, la fréquence des bruits se propage facilement sauf si une bonne technique d’isolation la neutralise. De plus, contrairement au son d’une musique apaisante et agréable, les pollutions sonores sont fatigantes sur le long terme. Elles augmentent le stress et réduisent le confort sonore dans un appartement.

Ces désagréments sonores peuvent provenir d’un environnement phonique animé de l’extérieur ou de l’intérieur. Les espaces publics sont les plus sujets à des bruits externes comme les restaurants, les centres commerciaux ou les locaux de travail.

Les bruits peuvent être classés de 3 sortes : les bruits aériens, les bruits d’impacts et les bruits d’équipements. Le premier provient des voix ou des animations externes à une maison tandis que le second découle de chute d’objet. Le dernier type regroupe les sons des appareils de chauffages ou de robinetteries dans une maison individuelle ou collective.

Le sol, les fenêtres, les portes, les murs ou le plafond constituent les points clés transmettant le plus de pollution sonore. Dans ce cas, seule une protection dans les endroits stratégiques permet de lutter contre le bruit.

Quelles sont les missions d’un acousticien ?

Au lieu de s’adapter, avec les bruits à l’origine de nuisance sonore autant faire appel à un acousticien. Certains experts travaillent de manière indépendante alors que d’autres intègrent un bureau d’études. Mais en réalité, le statut importe peu si le savoir-faire et l’expertise en réduction du bruit acoustique des bâtiments sont au rendez-vous.

Donc, pour choisir rapidement un expert en insonorisation, recherchez sur Internet les acousticiens les plus recommandés sur votre localité. Puis renseignez-vous sur leur sérieux en vous posant les questions suivantes : est-il diplômé en ingénierie acoustique ? Dispose-t-il de solide expérience en acoustique architecturale ou en acoustique environnementale ? Quels sont les isolants qu’il utilise contre les nuisances sonores ? À combien coûte sa prestation ?

 Pour vous aider à vous décider, voici un bref rappel des missions d’un acousticien :

1re étape : effectue un diagnostic acoustique

Il consiste à déterminer les types de nuisances sonores dans un bâtiment et à trouver des solutions acoustiques adaptées à chacun d’eux. En effet, les vibrations varient en fonction de l’environnement sonore et cette étude dictera l’importance des travaux à réaliser. Les devis précis sur le coût de l’intervention seront déterminés à partir de ce document. Vous avez le choix entre confier ce diagnostic à un expert en isolement ou à un professionnel spécialisé dans les études phoniques de bâtiments.

2e étape : la réalisation des travaux

À partir des constatations relevées dans le rapport, l’acousticien pourra déterminer les exigences acoustiques d’un immeuble. Il vous proposera de ce fait une variété d’isolant performant pour réduire les nuisances. Dans ce cas, orientez votre choix en fonction de votre budget et de votre besoin.

Quel isolant phonique choisir ?

L’isolation phonique sera différente qu’il s’agisse d’une chambre, d’une salle de séjour ou d’une salle de bain. D’ailleurs, les matériels utilisés peuvent servir simplement de correction ou entièrement d’un isolement acoustique. Toutefois, il est préférable de demander conseil auprès des professionnels avant de choisir définitivement.

La liste non exhaustive suivante passe en revue les matériaux d’isolement utilisé contre les nuisances sonores :

  • Utiliser un faux-plafond pour lutter contre le bruit issu des plafonds : les plaques de plâtres avec comme isolant un polystyrène extrudé par exemple fera l’affaire ;
  • choisir un panneau isolant adapté à un couloir ou aux murs pour limiter les vibrations sonores provenant de l’extérieur ;
  • Opter pour des fenêtres doubles vitrage, ou couvrir les bords avec des joints d’isolation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici